Gestion participative - Gouvernance en cercle

Le mode de gouvernance choisie par le groupe s'inspire de la sociocratie, modèle de management participatif horizontal venu de Hollande (Gérard Endenbourg et Kees Boeke). Elle permet le partage du pouvoir par tous les membres d’un collectif selon le principe de l’équivalence. L'objectif est de rétablir des relations de pouvoir saines entre les individus d’une même organisation. Ce modèle crée les conditions pour une vie obéissant aux lois naturelles qui régissent les systèmes auto-organisés et pour faire valoir les talents des membres et faciliter l'épanouissement de leur potentiel . Elle vise l’efficacité à travers la coopération active de tous les membres, ce qui a pour effet de renforcer le sentiment d’appartenance. Le mode de gouvernance sociocratique favorise le pouvoir de l’intelligence collective qui surgit de la concertation de personnes réunies autour d’un but commun.

Les grands principes

 

1)  Le fonctionnement en cercle

 

Le cercle sociocratique manifeste l'équivalence de ses membres qui sont à équidistance du centre, qui symbolise la raison d'être. Le cercle est alors la forme donnée aux réunions, c'est aussi le principe du tour de parole, il est la base du processus de prise de décisio, mais aussi la manifestation des intentions et humeur de chacun. Chaque cercle est pleinement souverain sur son périmètre. Il peut alors définir ses règles de fonctionnement propres.

2)  La prise de décision par consentement

 

La sociocratie distinguent 2 types de décision :

- des décisions stratégiques ou liées à la gouvernance qui sont à prendre par consentement

- des décisions opérationnelles qui sont à prendre en fonction des rôles. Des réunions spécifiques regroupent alors les personnes responsables, engagées, compétentes dans le domaine faisant l'objet de la réunion. Le management vertical s'exprime alors en pleine confiance du "sachant".

 

Le consentement consiste à prendre une décision basée sur la "non-objection" de tous les membres du cercle. L'objectif est en effet avant tout de continuer à "avancer ensemble". Contrairement à un vote à la majorité qui peut laisser à l'écart des membres d'une équipe, le consentement vise à maintenir la cohésion du groupe.

 

3) L'élection sans candidat

 

Il s'agit de faire émerger au sein du groupe la personne la plus compétente et prête au service. C'est à ce titre que le groupe va sans doute davantage la soutenir.

 

 

4) Ethique des relations

Loyauté

Confiance

Fiabilité

Equité

La réussite du projet dépend avant tout de la POSTURE PERSONNELLE de ses membres.

- Suis je prêt à renoncer à "JE VEUX" ?

- Suis je prêt à renoncer à me "BATTRE" ?

- Est ce que j'oeuvre AVANT TOUT pour MOI ou pour l'Oasis ?

ETHIQUE

PRINCIPES

STRATEGIE

© 2023 by Nature Org. Proudly created with Wix.com