L'élan du coeur

Après de nombreux partages avec des amis "colibris", nous (Michel, Frank) orientons notre projet d'oasis vers les plus démunis.

Nous pensons utile de rassembler tous ceux et toutes celles qui, malgré une très forte envie de changer leur mode de vie, sont aujourd'hui

- soit isolé(e)s géographiquement - soit en situation financière précaire les résignant au doute sur la réalité de leur projet, voire au découragement. Sur le chemin de l'éveil, nous devons, malgré tout, garder les pieds sur terre. La voie à suivre est celle de la prudence et la patience, et ne pas oublier que notre force et notre courage est démultiplié lorsque nous sommes capables de réunir nos expériences, nos compétences et notre enthousiasme. Quelques pistes de réflexion peuvent nous guider dans nos choix, le contexte économique n'encourageant point la prise de risques :

1) Pour ceux qui ont pu encore mettre de côté un capital (aussi maigre soit-il), pour ceux qui sont propriétaires d'un terrain ou/et un logement,

n'est-il pas préférable de proposer la mutualisation de ses biens avec d'autres colibris plutôt que, sous prétexte de vouloir changer de vie, décider de vendre (terrain et/ou bati) et engraisser "le système" (avocats, notaires, banquiers, assureurs...)

2) Pour ceux qui n'ont pas de bien, pas d'économie, qui ont une volonté toutefois d'agir et construire, conscients de leur potentiel inné, leur expérience,

ils savent que le cœur "grand ouvert" fait des miracles. A n'en point douter, ils sont comme tous les autres des artisans du bonheur.

Faisons appel à notre bon sens et imaginons, pourquoi pas, de rassembler toutes ces richesses dans un "pot commun" en valorisant chaque apport de manière consensuelle. Pot = terrain, un bati, un véhicule, logement, expérience, potentiel inné...

3) Observons le nombre de communes, villages dont le centre-ville a perdu son âme ou proche de le perdre.

Au-delà de sa casquette "d'élu", Monsieur le Maire est souvent sensibilisé par ses administrés à l'effritement dramatique du lien social dans sa commune, engendré par le déclin de l'activité économique.

On évoque ici ou là : plus d'école, plus de commerce, plus de médecin, plus d'hopital, plus de lieu de partages et d'échanges...

Une des attitudes écologiques serait de réhabiliter l'existant qui constitue tout de même la richesse historique de nos lieux de vie d'origine.

Alors !?

Rassemblez-vous dans chaque région, département, quartier

initiez le changement que vous voulez !!

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2023 by Nature Org. Proudly created with Wix.com